Top 5 des enjeux de la communauté Wikimédia francophone

Originally published at: https://space.wmflabs.org/fr/2019/12/20/top-5-des-enjeux-de-la-communaute-wikimedia-francophone/

Entre juin et septembre 2019, la communauté wikimédienne francophone a été invitée à prendre part aux conversations organisées dans le cadre du processus stratégique “Wikimédia 2030”. Aussi bien sur les pages communautaires des wikis (bistros, wikidémie, et consorts), que sur d’autres canaux comme Twitter ou Telegram, sans oublier une douzaine de salons stratégiques en présentiel organisés en Afrique et en Europe, un total d’environ deux cent wikimédiens et wikimédiennes francophones ont partagé leurs nombreuses idées, ressentis et suggestions sur le présent et l’avenir du mouvement Wikimédia.

Le contenu de ces discussions a été rassemblé dans des rapports mensuels et des compte-rendus de salons détaillés, et, aujourd’hui, ce Top 5 se propose de dresser une liste non-exhaustive des sujets les plus souvent évoqués. Évidemment nous attendons tous de voir ces valeurs et ces idées reflétées dans les recommandations stratégiques afin que notre mouvement puisse s’en saisir et les mettre en oeuvre collectivement. Mais en attendant, ce post est l’occasion de réunir des conversations jusque là dispersées et de les remettre en perspective.

Plus de communication entre communautés en ligne et hors-ligne

Quoique la frontière entre engagement en ligne et hors-ligne soit loin d’être nette dans le mouvement Wikimédia, la communauté francophone constate néanmoins une distance entre, d’un côté, les personnes engagées exclusivement en ligne et, de l’autre, les personnes qui participent à des activités hors-ligne en lien avec les Affiliés du Mouvement Wikimédia. Les deux univers sont comme des cultures parallèles qui, tout en partageant énormément (d’outils, de valeurs), ont parfois du mal à se comprendre.

Le Wikimedia Summit, où se réunissent les représentants de toutes les organisations officiellement affiliées au mouvement Wikimédia – Jason Krüger CC-BY-SA 4.0

Bonne nouvelle : des deux côtés, on regrette cette déconnexion et on espère le développement d’interactions plus profondes, par exemple à l’occasion de partenariats avec des GLAM (Galleries, Libraries, Archives, Museums) ou autres projets communs. Les personnes participant aux discussions ont également souligné l’utilité des personnes-liaisons, qui sont perçues comme une solution pour combler la distance. D’autres encore ont suggéré une communication plus large et plus transparente sur le fonctionnement du mouvement wikimédien (par exemple : publier des vidéos expliquant ce que sont la Fondation, les Affiliés, Wikimania, etc.).

Des plateformes plus ergonomiques

La question de l’ergonomie des plateformes est une préoccupation pour les Wikimédien·ne·s du monde entier, et les francophones ne dérogent pas à la règle.

Que ce soit en ligne ou hors-ligne, les propositions ont afflué : améliorer la version mobile, intégrer la multiplicité d’outils disparates dans une expérience de contribution fluide, s’aligner sur les standards du web, dépasser le “biais geek” de notre communauté pour permettre à une population plus diversifiée de contribuer à nos projets… Globalement, c’est une expérience plus “user-friendly” qui est attendue, avec même des propositions de gamification. 

L’interface du Wiktionnaire. Opsylac, CC BY-SA 4.0

Le sujet a également été abordé pour les projets frères, qui sont particulièrement actifs dans l’univers wikimédien francophone, notamment avec des wiktionnaristes et wikisourciens·nes. Tout en ayant des espoirs similaires en termes d’ergonomie pour leurs projets, ils constatent leur retard de développement logiciel et souhaiteraient parfois tout simplement disposer d’outils basiques fonctionnels (“éditeur visuel pour tous”) ainsi que de développeurs professionnels dédiés qui pourraient résoudre les bugs du quotidien et développer des fonctionnalités spécifiques. 

L’accès à des sources diverses et de qualité

L’accès à des sources de qualité est un enjeu pour toute personne contribuant aux projets Wikimédia. Mais il se fait d’autant plus pressant dans les régions ou domaines du savoir où les sources sont rares, voire non-écrites. Ainsi la question de la conservation et de l’utilisation de sources orales en Afrique s’est-elle souvent posée dans les discussions autour de la thématique “Diversité”, car sans ces sources il devient matériellement impossible de documenter tout un pan des savoirs relatifs à ce continent.

Atelier de contribution du projet Wiki Kouman pour la documentation des langues de Côte d’Ivoire Modjou CC BY-SA 4.0

Si l’ensemble des contributeurs·ices s’accordent sur la volonté de maintenir un haut niveau d’exigence, l’utilisation de sources orales semble faire plutôt consensus, tant que leur origine peut être retracée. Dans cette optique, les contributeurs·ices francophones de Guinée, de Côte d’Ivoire, du Tchad, ou encore du Bénin et du Congo, espèrent pouvoir compter sur le soutien du reste du mouvement Wikimédia pour pouvoir monter des partenariats ou des projets qui leur permettront de collecter ou d’accéder à des sources solides sur lesquelles baser leur travail.

Une ambiance positive sur les projets

Les “Barnstars” sont des symboles que les Wikimédiens se décernent entre eux en gage de reconnaissance du travail accomplié – SunirShah (domaine public)

Autre sujet très discuté : la nécessité de créer une meilleure ambiance sur les projets Wikimédia. Depuis l’accueil des nouveaux jusqu’aux pages de discussion, les interactions ne sont pas toujours de tout repos. La Wikipédia en français, notamment, est souvent décrite comme un environnement rude, par opposition à des projets aux communautés plus restreintes comme Wikidata ou le Wiktionnaire, où l’ambiance est plus accueillante.

Ainsi les membres de la communauté francophone ont proposé des solutions parfois techniques – ajouter des boutons “like” pour plus de positivité, des boutons “signaler” pour les message à caractère insultant ou discriminatoire – mais aussi des solutions plus axées sur les ressources humaines – par exemple former les administrateurs à la gestion de conflit et de situations de harcèlement, ou encore clarifier et consolider les codes de conduites et les procédures de gestion d’incidents.

WikiFranca comme futur pôle d’une gouvernance partagée

L’une des particularités de l’univers wikimédien francophone est la forte disparité entre des pays occidentaux développés (notamment en terme d’accès à internet et de littératie numérique) et des pays africains structurellement défavorisés. Ces inégalités se reflètent également au niveau des organisations wikimédiennes, avec des associations européennes (et canadienne) ayant le statut de Chapitre, assorti de financements annuels, et des Groupes d’Utilisateurs africains aux statuts et financements précaires.

Cette réalité a trouvé écho dans les discussions, de Conakry à Bruxelles, de Paris à Parakou ou Alger, et il en a émergé une volonté commune d’encourager l’entraide et le partage de ressources, notamment via WikiFranca, la collaboration internationale entre Affiliés francophones. En effet la communauté francophone souhaite voir WikiFranca devenir une instance plus globale, dont les missions pourraient être, par exemple, de soutenir la structuration des organisations affiliées vers le statut de Chapitre, mais aussi d’être un pôle de ressources, à la fois financières et humaines, avec de l’apprentissage en pair-à-pair, des projets communs, etc. Le tout dans le cadre d’une gouvernance partagée.

Photo de groupe rassemblant des Wikimédiens francophones du monde entier à l’occasion de la WikiConvention Francophone à Bruxelles, septembre 2019pierre.lerouge CC BY-SA 4.0

Ainsi s’achève ce Top 5 des espoirs de la communauté wikimédienne francophone à horizon 2030 ! La liste aurait évidemment pu être bien plus longue, mais cette sélection rassemble néanmoins les idées les plus saillantes discutées ces derniers mois. Font-elles écho à votre propre expérience ? En voyez-vous d’autres à ajouter ? Comment pensez-vous pouvoir contribuer à les matérialiser ? Rendez-vous l’espace commentaire pour en discuter ! 😉

Par Diane Ranville, Liaison Stratégie pour la communauté francophone

2 Likes

Bonjour,

Tout ça me parait très bien, j’adhère à top 5, qui correspond grosso-modo à mes préoccupations.

Une réserve peut-être sur “l’ambiance positive sur les projets”. Alors évidemment je parle de France, je n’ai aucune idée de ce qui se passe ailleurs, mais on est un peu trop proche des bêtises du développement personnel je trouve. Surtout, ici, la bienveillance est comprise comme une arme : elle s’emploie pour dire “Moi je suis bienveillant avec toi, alors toi tu pourrais être bienveillant avec moi ce que tu n’es pas donc tu es méchant etc”. La bienveillance est en France un argument contre l’adversaire, et certainement pas ce qu’on imagine que c’est - considérer l’adversaire avec générosité y compris si celui-ci ne le fait pas. Donc la bienveillance, l’ambiance positive, sont en fait des attributs de pouvoir, et ne font que favoriser ceux qui savent manipuler ces choses.

La solution se trouve plutot dans la communication entre communautés en ligne et hors-ligne. Elle se trouve aussi, je pense, par plus d’adminstrateuris, mais tant que les directives du bistro seront celles qu’on connait… Je me demande si quand même un moyen d’avancer ça serait pas d’enrichir le niveau “administration”, qui me semble un peu débordé (mais peut-être est-ce une fausse impression ? ) (par exemple la lutte contre le harcèlement passe forcément par des administeuris tel que je connais les choses ? ) mais bref c’est une réflexion personnelle.

L’accès à des sources diverses et de qualité est une très belle idée pour faire avancer les choses. Depuis longtemps je pense qu’il y a un problème avec les sources, du moins dans la conception de wikipédia, et dans ce texte je retrouve mes préoccupations. Et il n’y a pas qu’en Afrique que le problème se pose ; en France, la “question” féminine est également irrésolvable si l’on se borne aux sources ayant vachement d’autorité. Et que faire, par exemple avec les manguas, culture hyper populaire, qui peuple déjà les articles de wikipédia, mais où les sources sont inexistantes ?

Cependant, il faut certes que ces sources soient accessibles, de qualité, mais il faut aussi qu’elles soient reconnues, qu’elles aient, à leur modeste niveau, une autorité. Par exemple, si je voudrais des sources sur les bestioles qui peuplent la rivière de trifouilli-les-oies pour enrichir l’article sur le village de perlimpinpin-les-haricots, je ne vais évidemment trouver des choses que dans le bistro du coin, mais il faut quand même que ce bistro du coin soit reconnu, par exemple par des pairs, comme une source fiable - surtout que l’objectif numéro 1 du bistro du coin sera de cacher les bons endroits à champignons.

L’ergonomie me parait un point fondamental de chez fondamental. Je crois que partout dans la littérature c’est expliqué pourquoi, aussi je n’y reviendrai pas, surtout que c’est un sujet TRÈS difficile. Attention que l’ergonomie, ça n’est pas seulement une expérience “user-friendly”. C’est aussi une politique, une ambition. “User”, ok, mais qui, mais quoi ? Des enfants ? Des femmes ? Des enfants ? Des vieux ? “Friendly”, oui, mais par rapport à quoi ? La lecture ? L’élaboration de la connaissance ?.. L’ergonomie est un sujet qui va bien plus loin que juste “ah oui je me sens bien” (ce qui est déjà pas mal).

Et ensuite, à ma grande honte, je ne connais pas WikiFranca ahem. Qu’est-ce que c’est ?..

En tous les cas merci pour ce rapport.

1 Like

Wikidata accueillant? Alors ce n’est pas le cas de l’equipe tech. Cela fait 6 mois que j’essaye de rentrer en contact avec eux. Le mieux que j’ai eu c’est “Good Luck”. C’est extrement rude.

Je ne peux pas me prononcer plus / mieux sur le top 5 des enjeux autrement qu’en disant que je trouve la selection bonne.

Je trouve que l’universite wikipedia francophone est beaucoup mieux structuré que la version anglophone. On arrive plus facilement a s’y retrouver et c’est clair comment les contributions peuvent se faire. Le wikipedia anglophone c’est encore en travaux a mon sens, meme si il y a de la bonne volonte. J’ai du mal a m’y retrouver. Sans compter WikiJournal qui a mon sens fait fausse route. Il serait preferable de renforcer wikiversity.

1 Like

Merci Touam pour ce retour !
Effectivement les enjeux sont complexes. J’ai dû simplifier pas mal pour cet article, mais tous les points que tu soulèves sont très justes.

Pour répondre à ta question sur WikiFranca : il s’agit d’une coopération (pour l’instant informelle) entre les Affiliés francophones du mouvement Wikimédia.
Affilié = organisation reconnue par la Wikimedia Foundation (exemples : Wikimedia France, Wikimédia Côte d’Ivoire, Les sans pagEs aussi depuis peu, etc.)
Pour plus de détails https://meta.wikimedia.org/wiki/WikiFranca

Je parlais ici de l’ambiance entre contributeurs·trices (désolée de cette malheureuse interaction avec la tech team :frowning_face:).

Merci pour les retours au sujet de Wikiversité. Effectivement les projets annexes ont des degrés d’avancement très variables, et un peu de coordination pourrait permettre à tous de profiter de se mettre au niveau des plus avancés !